Sondages Articles À Propos Statistiques Reports Joindre
Rejoins U-Report, ta voix compte.
STORY
Des lampes solaires pour l'éducation dans les zones rurales du Burundi

Bugendana, Burundi - "Maman et moi avions une vie très dure. Chaque jour, je l'aidais dans les tâches ménagères et les travaux des champs. Sans lumière à la maison, je ne pouvais pas faire mes devoirs le soir", raconte Félicita Nessora Manirakiza, 16 ans. "Maintenant que nous avons une lampe solaire, les choses sont tellement plus faciles !  Cette année, j'ai été classée 8e de la classe et je vais passer dans la classe supérieure", dit-elle avec fierté.  

 

Félicita et ses trois frères sont les seuls enfants survivants d'une famille de sept personnes. Elle vit avec sa mère, Probe Rwankineza, à Gitega, une province centrale du Burundi. Deux de ses frères sont morts alors qu'ils avaient à peine un mois, en raison d'horribles conditions prénatales. Sa sœur aînée a été assassinée à l'âge de sept ans, lors d'une attaque rebelle en 2005. Après l'attaque, son père a dû fuir et disparaître, pour ne jamais revenir chez lui.   

 

Bien qu'elle ait grandi dans une famille extrêmement pauvre, Félicita a tout de même pu s'inscrire à l'école. "Comme je n'étais pas en mesure d'envoyer tous mes enfants à l'école, j'ai mis Félicita à l'école et mes trois garçons plus âgés sont allés en ville pour chercher du travail dans l'espoir de pouvoir m'aider", raconte la mère de Félicita.

 

La famille de Félicita a eu la chance de bénéficier du soutien de la communauté. Le chef du village et les autorités locales l'ont incluse parmi les bénéficiaires du projet Lumière, qui promeut la solidarité communautaire pour les ménages vulnérables et fournit des lampes solaires aux foyers n'ayant pas accès à l'électricité. "J'ai finalement rejoint le groupe de solidarité de Nawe Nuze et les membres m'ont beaucoup soutenue", raconte la mère de Félicita.  

 

Le groupe de solidarité a soutenu le foyer à plusieurs reprises. Les membres ont aidé la famille de Félicita à reconstruire leur maison lorsqu'elle a été endommagée par un incendie et ont labouré ses champs lorsqu'elle était malade. Elle a également obtenu un petit prêt, qui lui a permis d'acheter une lampe solaire.   

 

Dans le village de Nntinda, sur 300 ménages vulnérables comme celui de Félicita, 61 familles ont pu acheter des lampes solaires rechargeables grâce aux prêts de leurs groupes de solidarité. Non seulement elles éclairent le village la nuit, mais elles offrent aussi de bonnes conditions d'apprentissage aux enfants comme Félicita, qui restent le seul espoir d'une vie meilleure pour leurs mères : "Quand je pense à mon avenir, je pense à ma fille. Je veux qu'elle étudie et qu'elle soit bénie par Dieu. Peut-être qu'elle pourra s'en sortir, avoir une vie meilleure et nous aider en retour", déclare la mère de Félicita.  

 

Depuis 2019, 21 000 enfants vulnérables issus de 3239 familles, dont Félicita et sa famille, ont désormais accès à un éclairage durable grâce au Projet Lumière, mis en œuvre par l'UNICEF et financé avec le soutien du Comité allemand pour l'UNICEF.

Pour voir en chiffres de quelle façon nous engageons les jeunes pour un changement positif.
Engagement en chiffres